les furets de la région centre


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 actualité animalier

Aller en bas 
AuteurMessage
Dgrisou3
Invité



MessageSujet: actualité animalier   Lun 27 Aoû - 21:45

Alliot-Marie veut interdire "certains croisements" de chiens

Mort de la fillette attaquée par un chien

http://loukie81.skyrock.com/
Revenir en haut Aller en bas
lafurette260
calimero powaaaaaaaaaaaaaaaaa
calimero powaaaaaaaaaaaaaaaaa
lafurette260

Masculin Nombre de messages : 1057
Age : 35
Localisation : indre et loire 37 tours
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: actualité animalier   Mar 28 Aoû - 13:43

vi j en ais entendu parler
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesfuretsducentre.1fr1.net
jenny13340
chouchoutte en chef
chouchoutte en chef
jenny13340

Nombre de messages : 633
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: Re: actualité animalier   Mer 29 Aoû - 9:13

j'imagine l'état des parents...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dgrisou3
Invité



MessageSujet: Re: actualité animalier   Ven 31 Aoû - 10:41

Loi - Chiens dangereux : le problème enfin pris par le bon bout de la laisse !

http://loukie81.skyrock.com/
Revenir en haut Aller en bas
jenny13340
chouchoutte en chef
chouchoutte en chef
jenny13340

Nombre de messages : 633
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: Re: actualité animalier   Sam 1 Sep - 1:50

lu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dgrisou3
Invité



MessageSujet: Re: actualité animalier   Dim 9 Sep - 13:33

Une nouvelle vie pour Tonga l'hippopotame


C'est après 8 mois de travail, que Tonga, un hippopotame de 11 ans et pesant presque 2 tonnes, est arrivé en Afrique du Sud pour être accueilli au Sanctuaire de Sanwild. Ce sauvetage s'est effectué en collaboration avec la Fondation Assitance aux Animaux et a été financé intégralement par la Fondation Brigitte Bardot.

Cet hippopotame, né en 1996 en captivité au Zoo de stuttgart en Allemagne a été cédé au Zoo de Fréjus en 1998 qui l'a revendu au Cirque Luigi Zavatta. N'ayant aucun certificat de capacité pour détenir cet animal sauvage, l'animal est saisi au terme d'une décision en date du 12 janvier 2007 du Tribunal de Grand Instance d'Annecy.

Il est alors confié à la Fondation Assistance aux Animaux qui doit trouver un placement temporaire dans l'attente d'un placement définitif, chose qui est loin d'être simple ! Il est alors accueilli au Zoo de Saint-Martin-la-Plaine (Loire) où il va passer 3 mois à l'abri du regard du public et où il fera l'objet de toutes les attentions des soigneurs.



Formalités, contre-temps et grosse frayeur

Afin d'obtenir l'accord des Etats français et sud-africain pour l'envoi de Tonga en Afrique du Sud, il a fallu un certain nombre de documents.

L'hippopotame est en effet une espèce protégée par la Convention de Washington et son transfert exige des permis Cites d'exportation et d'importation. Le permis Cites d'exportation a été délivré par la Direction Régionale de l'Environnement d'Ile de France et envoyé au département des affaires environnementales de l'Afrique du Sud afin qu'il puisse délivrer un permis Cites d'importation.

L'état sud-africain a alors demandé la sous espèce de l'animal afin de savoir si celle-ci faisait partie des trois sous espèces déjà présentes sur son territoire. Du résultat de cette analyse devait dépendre la remise du permis Cites d'importation.

Un test ADN a donc été réalisé sur Tonga. Malheureusement, nous n'avons pas trouvé de banque de données mondiales regroupant les sous espèces des hippopotames, et donc impossible de comparer l'ADN. L'Etat Africain a alors refusé dans un premier temps l'importation de Tonga.

Grâce au travail des personnes travaillant à Sanwild et au fait qu'il n'existait pas de moyens de comparer le test ADN à toutes données existantes sur les sous espèces d'hippopotames, le permis Cites d'importation a enfin été accordé par le département des affaires environnementales sud-africain.



Tonga rapatrié sur la terre mère d'Afrique !

Il est à noter que Tonga avait vraisemblablement manqué de soins vétérinaires durant sa triste existence d'animal de cirque ! En effet, une canine avait transpercé sa mâchoire et provoqué le perçage de sa lèvre supérieure. Il est donc prévu que les soins dentaires seront effectués à son arrivée au sanctuaire de Sanwild.

Une fois retiré du cirque le 9 juin et hébergé au zoo de Saint-Martin-la-Plaine, un gros travail de logistique commence pour réaliser ce sauvetage exceptionnel vers l'Afrique du Sud.

En effet, Tonga va revenir (bien qu'il ne l'ait jamais connue) sur la terre mère qu'est l'Afrique, dans son environnement naturel et être enfin libre ! Il sera rapatrié au sanctuaire de Sanwild, une réserve de 21 hectares située à 400km de Johannesburg en Afrique du Sud.


Le rapatriement s'est effectué les 28 et 29 août 2007. Les équipes de la Fondation Brigitte Bardot, de la Fondation Assistance aux animaux, d'Ekipa (le transporteur), du zoo Saint-Martin-la-Plaine étaient mobilisées sur place la veille afin de préparer l'opération qui ne présentait pas des moindres dangers ! En effet, Tonga bien que familier à la présence de l'homme, reste un animal sauvage et surtout doté d'une force incroyable dont il est difficile de prévoir et de maitriser les réactions !

Tonga mettra alors 2h le mercredi matin à rentrer dans la cage de transport que la Fondation Brigitte Bardot a fait venir spécialement d'Angleterre. Et il aura fallu des trésors d'ingéniosité de la part des soigneurs, et quelques kilos de fruits et légumes pour faire monter l'animal, un peu stressé, dans la cage.

C'est vers 10h que Tonga est parti en camion pour un long voyage... vers la liberté !

Après une pause à l'aéroport de Roissy en région parisienne (papiers de douane à régler) Tonga est reparti jusqu'à Amsterdam où son vol, spécialement affrété pour lui, l'attendait ! Quasiment de la première classe ! L'avion a décollé à 10.30 et a atterri à Johannesburg à 21.10 heure locale, accueilli par l'équipe impatiente de Sanwild.

Nous sommes tous très heureux que tout se soit bien déroulé et que Tonga puisse jouir enfin d'une liberté bien méritée sur les terres sauvages d'Afrique, là où il aurait du vivre depuis toujours ! Il est à noter que le cirque Luigi Zavatta n'a jamais pris de nouvelles de Tonga, bien plus préoccupé par le fait de récupérer sa roulotte !



Un merveilleux travail d'équipe !

Nous tenons à remercier le refuge Sanwild qui a accepté d'accueillir Tonga afin qu'il puisse enfin couler des jours heureux. De même, rien n'aurait été possible sans l'aide du Zoo de St Martin la Plaine qui a accepté de garder gracieusement Tonga pendant 3 mois. Nous saluons le professionnalisme des soigneurs et du directeur


http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu.php?id=40132
Revenir en haut Aller en bas
steffany13

steffany13

Nombre de messages : 283
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: actualité animalier   Dim 9 Sep - 14:37

Lu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dgrisou3
Invité



MessageSujet: Re: actualité animalier   Lun 24 Sep - 20:36

En Caroline du Nord (US) on tue encore les chats et chiens par des machines à gaz. Les animaux voient comment leurs congénères sont tués d'une façon horrible. Demande d'employer une méthode humaine comme l'injection pour les animaux qui ne sont pas adoptés.

une pétition a signé
http://www.thepetitionsite.com/takeaction/604384350

et pour savoir cliquez ici http://loukie81.skyrock.com/


Dernière édition par le Mar 25 Sep - 16:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
jenny13340
chouchoutte en chef
chouchoutte en chef
jenny13340

Nombre de messages : 633
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: Re: actualité animalier   Mar 25 Sep - 9:30

Signé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dgrisou3
Invité



MessageSujet: Re: actualité animalier   Sam 29 Sep - 11:09

Chiens "dangereux"

Reha Hutin : « Il faut prendre des mesures plus ambitieuses ! »



A la sortie de la réunion de consultation sur la question des chiens dits «dangereux» qui s'est tenue vendredi 28 septembre au Ministère de l'Intérieur, Reha Hutin, Présidente de la Fondation 30 Millions d'Amis revient sur ce dossier, livre son analyse et annonce sa volonté d'agir directement dans les écoles. Entretien.

Récemment, des chiens ont blessé et parfois tué, souvent de jeunes enfants. Quelles réactions vous inspirent ces faits divers ?

Reha Hutin : De la révolte ! Car chacun de ces accidents aurait pu être évité ! En revanche la nouvelle loi de circonstance n'en aurait évité aucun, c'est un triste paradoxe. Nous avons enquêté sur chacun de ces drames et chacun révèle des circonstances particulières. Il y a tellement de paramètres qui doivent être pris en considération pour prendre des mesures efficaces, que cela ne peut pas se faire dans l'urgence. Par ailleurs, j'entends trop souvent de maître dire « J'ai une totale confiance en mon chien » et ce ne sont pas ceux dont les chiens sont les mieux élevés ! On ne doit jamais avoir cette attitude car tout animal peut être imprévisible selon les circonstances. Il y a une méconnaissance totale des chiens par certains maîtres. Ils les considèrent comme un bien de consommation comme un autre. On achète, on jette sans aucune réflexion sur les devoirs que nous avons envers eux. A fortiori, ces personnes ne feront aucun effort pour éduquer leur animal alors que toute vie en société impose ses règles.

Les dispositions prises par le Ministère de l'Intérieur vous paraissent-elles aller dans le bon sens ?

R. H. : La loi prévoit une formation obligatoire pour les détenteurs de chiens de 2è catégorie. Ce faisant, on affranchit les maitres de très gros chiens d'une telle formation. Il ne faut pas catégoriser les races mais désigner les chiens en fonction du poids au-delà duquel on peut les considérer comme potentiellement dangereux. En tout état de cause, cette formation – si elle est obligatoire – doit être gratuite. Sinon, on va assister à une terrible vague d'abandons. Il faut aussi que les personnes qui vont dispenser cette formation soient compétentes pour juger de la psychologie humaine !

Une loi de plus résoudra-t-elle le problème ?

R. H. : Non, car elle n'a pas pris en compte l'expertise de tous ceux qui auraient pu apporter des solutions concrètes. Il faut remettre les choses à plat et prendre des mesures plus ambitieuses, que ce soit contre les trafics de chiens ou pour la moralisation de la vente d'animaux, etc.

Face à ce problème de chiens mordeurs, vous travaillez actuellement à la possibilité d'intervenir directement dans les écoles. Pour quelles raisons ?

R. H. : La nouvelle loi a axé le débat sur « l'agresseur ». J'inclus dans ce vocable le maître irresponsable, le chien dit « dangereux » et les parents souvent inconscients. Il faut absolument recentrer l'attention sur « la victime » qui est la plupart du temps un enfant. Je propose donc d'inclure dans le cursus scolaire un programme de Sensibilisation, d'Information et de Prévention étayé par la distribution de fascicules pédagogiques, de cours pratiques avec la visite d'éducateurs canins pour expliquer le comportement a avoir devant un chien, mais aussi dispenser des conseils pour que l'enfant puisse appréhender les signes avant coureurs d'une agression. Ce serait aussi un excellent moyen d'expliquer à l'enfant le respect de l'animal et de l'environnement. Cela existe déjà chez nos voisins européens. La Fondation apportera son aide aux pouvoirs publics pour mettre en place un tel programme qui, j'en suis sure, sera à bien accueilli par les enseignants qui prennent souvent des initiatives dans ce sens.



http://www.30millionsdamis.fr/acces-special/actualites/detail/article/0174-reha-hutin-il-faut-prendre-des-mesures-plus-ambitieuses.html
Revenir en haut Aller en bas
Dgrisou3
Invité



MessageSujet: Re: actualité animalier   Sam 29 Sep - 11:20

Chiens dangereux Le gouvernement doit s'attaquer à la cause réelle de l'agressivité


Après la mort de deux petites filles attaquées par des chiens, le gouvernement veut renforcer les contrôles à l'importation de chiots des pays de l'Est. One Voice regrette qu'il ne s'intéresse pas aux mauvaises conditions d'élevage en France - élevages industriels, « production » par des particuliers ou certains éleveurs -, qui favorisent les troubles du comportement dont l'agressivité.
-
Races génétiquement dangereuses ?

Après le décès de deux fillettes, le ministère de l'Intérieur a annoncé, en août et septembre, les mesures que le gouvernement compte prendre pour remédier au problème des chiens dangereux. La ministre Michèle Alliot-Marie envisage l'interdiction de certains croisements de races, à l'étonnement des vétérinaires comportementalistes, puisque ce sont les conditions d'élevage et d'éducation qui déterminent l'agressivité dans l'espèce canine. Aucune race n'est génétiquement dangereuse. D'application peu réaliste, cette mesure ne risque pas de faire diminuer le nombre de morsures.

Les conditions d'élevage déterminent le comportement

L'agressivité est un trouble du comportement chez le chien, domestiqué depuis des millénaires pour vivre aux côtés des humains Pour la première fois, un gouvernement fait un lien entre les conditions d'élevage et le comportement. Il veut renforcer les contrôles à l'importation de chiens des pays de l'Est. Enquêtant depuis des années dans les élevages de ces pays, One Voice souligne que les services de contrôle doivent disposer de moyens importants pour mener à bien leur mission : le gouvernement leur donnera-t-il ? Les chiots des pays de l'Est sont élevés par des métayers, « à la ferme ». Plus que des troubles du comportement, ils présentent très souvent des problèmes de santé, parfois mortels. Assainir ce marché limiterait la souffrance de milliers de chiots et d'adultes reproducteurs.

De plus en plus d'élevages industriels en France

One Voice regrette que la ministre ne s'intéresse pas aux élevages industriels français, fournisseurs des animaleries et de la vente par petites annonces, qui « produisent du chien » en quantité, avec un unique objectif de rentabilité, sans se soucier des notions élémentaires d'élevage, incluant le bien-être et la santé. Ces facteurs déterminent le futur comportement du chien, donc la sécurité des personnes qui le côtoient. De mauvaises conditions de développement pendant les deux premiers mois de vie du chiot provoquent des troubles du comportement, dont l'agressivité.

Manque de socialisation = danger

Dans les élevages intensifs, les chiens ne sont pas socialisés aux humains, aux bruits et aux odeurs de la vie de famille. Ils sont détenus dans des locaux isolés, ne permettant pas un développement comportemental normal.

One Voice constate une inquiétante augmentation des élevages intensifs de chiens en France et attire l'attention sur les troubles du comportement présentés par les chiots qui y naissent. Il ne faut pas oublier non plus la grande souffrance des femelles reproductrices confinées à vie dans l'obscurité. Lorsque ces troubles se traduisent par de la peur ou l'agressivité, ces chiots représenteront un danger pour leurs congénères et les personnes.

La délinquance canine est le fait du propriétaire

L'élevage par des éleveurs ou des particuliers n'est pas une garantie de sécurité. Lorsque les chiots vivent au fond du jardin, dans des cages ou à la cave, ils ne sont pas socialisés. Le gouvernement veut instaurer une formation pour les « propriétaires » de chiens de première et deuxième catégories. S'il est important d'éduquer la famille sur ses devoirs et sur le comportement canin, One Voice rappelle que la majorité des accidents graves sont dus à des chiens appartenant à des délinquants, sur lesquels les mesures envisagées seront sans effet.

L'inconscience et la maltraitance à l'origine d'accidents

Les accidents mortels survenus cet été sont dus à des chiens vivant dans la famille des victimes. Les mesures administratives imposées aux propriétaires des chiens dits dangereux n'ont aucun impact sur ces drames.

Ce sont les conditions de vie des chiens et l'attitude des personnes qui les côtoient influent sur leur dangerosité. Un accident mortel survenu cet été a été causé par deux dogues allemands jouant dans une cour avec une petite fille, sans surveillance d'un adulte. Il semblerait que ces chiens – deux mâles – ne sortaient jamais de cette cour... Deux rottweilers responsables d'un accident grave vivaient apparemment dans une cave ; leur propriétaire a menacé de les lâcher sur les journalistes venus enquêter.



http://www.animaux-familiers.org/animal_machine/cause_agressivite.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: actualité animalier   

Revenir en haut Aller en bas
 
actualité animalier
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» dans l'actualité aujourd'hui: braquage dans une bijouterie à Paris
» artisanat animalier
» [fil d'actualités à chaud] La fédération de Russie
» Actualités au MAROC
» actualité: casse chez Harry Winston: 14 millions de bijoux retrouvés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les furets de la région centre :: Espace détente... :: Discussions-
Sauter vers: